Pour aller plus loin…

.
Qui suis-je?

Qui suis-je? Comment je travaille?

Mon histoire, c’est celle d’une butineuse, mon parcours, c’est celui d’une inclassable, initialement sans vocation apparente.

Le choix des études

Je commence des études de Droit à 17 ans, parce qu’à 17 ans, on ne sait rien… et donc on croit volontiers que le Droit, « ça mène à tout ».
Je déteste ces études et ne m’y investis pas du tout. Je remets en question mes capacités intellectuelles, sans réaliser encore à quel point ce n’est tout simplement pas fait pour moi.

J’apprécie les cours de philosophie, de psychologie et de logique mais c’est à peu près tout. Je commence alors un bac d’assistante en psychologie. La révélation ! Je reprends confiance en moi, j’apprécie beaucoup les cours en lien avec l’orientation scolaire et professionnelle, et j’enchaîne ensuite avec un master en sciences du travail tout en travaillant. Je termine péniblement mon parcours scolaire car le cadre académique ne me convient pas du tout. Et j’ai mon premier fils, Hugo, dans la foulée. Suivront Jeanne, 3 ans plus tard, et Gaspard, il y a 7 ans… Mais c’est une autre histoire 🙂

Le début de mon parcours professionnel

Je trouve rapidement mon premier emploi de consultante en agence d’intérim. De jobs en jobs (« chargée de recrutement », « spécialiste en développement des compétences », « conseillère en orientation », etc), d’adaptations en sur-adaptations, et au fil de la vie, j’apprends sur l’autre, sur moi.

Je développe toujours plus de connaissances et de compétences « techniques » mais je ne suis pas encore assez nourrie, il me manque toujours quelque chose, et je ne me satisfais pas d’un profil de fonction souvent figé, dans lequel je m’ennuie. J’exécute, je fais mon travail avec plus ou moins de bonheur, plus ou moins de motivation selon les périodes. Je ne suis jamais aussi heureuse que quand je suis en contact direct avec les gens, surtout quand je leur fais prendre conscience de certains de leurs talents “cachés”, quand je provoque des prises de conscience. J’adore voir ce “déclic”, c’est un moment d’éveil à soi, qui dure une seconde et qui peut changer toute une vie.

Me sentant de plus en plus frustrée par les contraintes extérieures (ce qui m’a valu un burnout), en porte-à-faux avec le monde de l’entreprise, celui que j’ai connu du moins, et sentant profondément que ma voie est ailleurs, je décide d’entreprendre une formation en coaching… début d’un nouveau parcours !

Le début d’une prise de conscience

Au cours de cette formation, je vais de prises de conscience en prises de conscience, jusqu’à vivre un jour un véritable reset, sous forme d’ éveil spirituel.

C’est plus fort que moi, c’est un énorme élan du cœur : il est grand temps que je lance mon activité pour mettre mes talents à contribution, et tout se passe incroyablement facilement. J’ai osé, et en récompense, l’univers me déroule son tapis rouge. En tout cas sur le plan pratico-pratique.

Sur le plan personnel, au début, j’ai tellement peur, peur de ne pas être légitime, d’être une imposture, de ne pas être digne, que je me retranche derrière des protocoles, des outils conventionnels, qui rassurent mon client, et du même coup, me rassurent moi. Je travaille encore comme sous-traitante pour un organisme public, pour me garantir encore certaine forme de sécurité. Mais quelque chose manque encore.

Le déclic et le début du vrai “Moi”

C’est le jour où je lâche tout ce qui ne me ressemble plus, que j’acquiers enfin cette légimité tant désirée et que je deviens pleinement créatrice de mon métier. La méthode Succès Infini TM, que j’utilise aujourd’hui pour mes clientes, a totalement achevé de me libérer. Grâce à elle, j’ai transformé mes croyances limitantes et développé une vraie solidité intérieure. En acceptant que mes intuitions et ma sensibilité fassent intimement partie de ma méthode de travail.

La femme qui pousse ma porte aujourd’hui, me ressemble: elle est sensible. Elle a peut-être souffert de burnout ou de dépression. Elle sent intimement qu’elle est capable de plus, elle pressent que la Vie a d’autres promesses. Qu’il y a mieux pour elle. Elle a envie de servir le monde, mais aussi de recevoir les fruits de sa contribution. Elle désire nourrir les meilleurs parts d’elle-même, pour rayonner et se créer une vie pleine de sens.

Comment je travaille?

Alors, quelle est ma méthode ? Je commence toujours par mettre le cadre et définir un objectif avec la personne. Je m’assure que je suis la bonne coach pour elle. Qu’elle est prête à entamer ce processus de transformation avec moi.

Au début du processus, je puise souvent dans ma boîte à tests (le MBTI et l’ennéagramme notamment, précieux supports de connaissance de soi), je m’appuie sur l’expertise professionnelle acquise durant ma première partie de carrière, et j’ai mes premiers flashs sur le potentiel de la personne. Plus on se parle, plus je vois le vrai besoin caché derrière la demande, plus se réveille mon intuition, plus je peux cibler la blessure d’enfance non encore guérie, la croyance limitante, le nœud du problème. Je peux ensuite dénouer celui-ci, grâce à ma connaissance du développement personnel et à la méthode Succès Infini tm. Et comme par magie, vous changez votre perception de vous-mêmes et vous trouvez toutes seules le chemin vers votre sens professionnel … et personnel, souvent, dans la foulée.

Je propose maintenant deux services très transformateurs :

  • Des accompagnements personnalisés de 3 mois, pour les femmes sensibles, douées et ambitieuses, qui refusent de se limiter aux histoires qu’on leur a raconté à leur propre sujet et qui veulent ouvrir le champ infini de leurs possibilités professionnelles – et personnelles.

Je peux affirmer que chacune peut non seulement surmonter ses difficultés, mais aussi les alchimiser. Vous connaissez l’art du Kisungi ? Ces bols en céramique encore plus beaux réparés (avec de l’or) qu’avant qu’ils soient cassés, car ils sont devenu uniques et précieux.

Vous êtes uniques, vous êtes précieuses. Vous avez juste oublié à quel point.

« Comme le soleil, qui chaque matin prend sa place sans demander l’autorisation de briller, 
Elle se doit, elle aussi, de prendre sa place et d’exister.
Et alors cette blessure si grande et si immense, aura révélé son trésor, son coeur et son âme,
Cette blessure lui aura donné la force de faire briller chaque matin son propre soleil. »

Aurélie Appiano

Le programme de 14 semaines pour trouver son sens redémarrera en janvier 2021.

Pour être tenus informés de la relance du programme, abonnez-vous à ma newsletter grâce au formulaire ci-dessous !


.

Categories:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Propos

J’aide les personnes sensibles à trouver leur sens, afin qu’elles prennent leur place dans un monde qui n’attend qu’elles.

.