Pour aller plus loin…

.

« Coaching vocationnel », mais encore ?

Je me suis auto proclamée coach vocationnelle, à défaut d’autre chose de plus original et métaphorique mais de clairement moins parlant …

Mais c’est quoi, finalement, le coaching vocationnel ?

 

Les coaches pullulent, des coaches pour tout et n’importe quoi. Le pire côtoie le meilleur, le pire discrédite le meilleur.

Que faut-il pour faire un bon coach ? Ma réponse, à moi, c’est celle-ci :

 

  • L’aptitude fondamentale et continuelle à se remettre en question.
  • Une expérience de vie qui nous a lessivé, essoré, donné à comprendre ce que l’autre traverse.
  • Un travail sur soi qui nous rend exsangue parfois, mais qui nous fait évoluer à l’infini.
  • Un alignement, une exemplarité entre ce qui est dit, fait, vécu par le coach, – entre ce qu’il est, et ce qu’il transmet.
  • Une humilité qui fait grandir grâce à l’autre. Lui laisser le libre arbitre, lui donner confiance en ses ressources, sans lui imposer sa carte du monde.
  • La vocation d’aider sans sauver. De responsabiliser. De donner les clés de l’autonomie.
  • Une intuition fine, un sens des réalités, qui permettent à la foi d’autoriser à rêver et de faire de ce rêve une réalité tangible et viable.

 

Et la vocation, c’est quoi finalement ?

 

La vocation, pour moi, ce n’est pas une, et une seule voie possible. Attendre une illumination est un leurre … Rares sont les personnes qui savent ce pourquoi elles sont faites. Très souvent, on se compare au pote de son cousin, à la tante de sa copine qui savaient fermement ce qu’ils voulaient devenir, et ce depuis leur plus tendre enfance.

 

En général, nous n’avons pas une seule vocation. Et nous n’aurons pas de révélation divine. Mon formateur en ennéagramme, Jacques Prémont, me disait que dans les années 70, c’était la mode de chercher sa mission de vie. Je pense que ce mouvement revient en force aujourd’hui, tout perdus que nous sommes dans cette société qui se vide de son sens.

 

Si nous avons une mission de vie, c’est celle-ci :

Etre Soi, le plus librement et le plus parfaitement possible.

Et ceci va s’exprimer à travers des verbes d’action, bien souvent (je vous renvoie à l’article que j’avais partagé en son temps : « trouve le verbe de ta vie »). C’est le grand « Pourquoi ». Le « comment », reste propre à chacun.

Et le Pourquoi peut se décliner à l’infini, et évoluer à l’infini.

 

On peut avoir plusieurs vocations en une vie. Dieu merci, je ne suis plus la même à quarante ans qu’à vingt..

 

Faites-vous confiance, vous êtes capables de prendre les meilleures décisions à chaque instant, avec parfois un petit coup de pouce… C’est là que je peux humblement vous aider. VOUS avez toutes les réponses.

 

A bientôt, ici ou ailleurs 🙂

Categories:

A lire aussi

procrastination ou paresse

Procrastination ou paresse ?

femme

Prendre sa place de femme

Vive la pensée positive?

La pensée positive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Propos

J’aide les personnes sensibles à trouver leur sens, afin qu’elles prennent leur place dans un monde qui n’attend qu’elles.

.