Je viens de voir un documentaire qui m’a bouleversée – « A voix haute » –  sur la force de la parole. Un concours, Eloquentia, met en concurrence 110 étudiants de Saint-Denis, la « banlieue » parisienne. Prétexte à voir la beauté dans la différence, la puissance dans les mots, la volonté qui fait des miracles quelle que soit son origine et ses enracinements. Avec les mots, on fait de nos rêves des réalités.

 

J’en ressors avec une envie décuplée d’entendre qui tu es, toi qui as confiance en moi, qui a le courage de porter haut tes couleurs. De dire ta fragilité, tes doutes, tes interrogations intimes sur qui tu es, qui tu crois être, qui tu veux devenir.

 

Je suis cette personne que tu verras peut-être juste une fois dans ta vie. Tu es cette personne que je dois rencontrer aujourd’hui. Parce que nous avons à nous apprendre mutuellement dans l’altérité, la reconnaissance de ce qui nous rassemble, cette quête de notre humanité.

 

Alors oui, dans les prochains mois, je vais te proposer des programmes qui dépottent, je vais jouer le jeu du marketing humaniste, pour te donner envie. Parce que je sais qu’il faut jouer à tout cela, sans se prendre vraiment au sérieux. Parce qu’il faut que tu me voies pour que tu saches que j’existe. Parce qu’il faut que tu m’entendes pour que tu saches que tu peux te raconter. Je te prépare des trucs concrets, sur mesure, qui vont, peut-être, t’inspirer un peu… et j’ose le croire, peut-être changer ta vie.

 

Tu changeras la mienne.

 

Je te donne rendez-vous dans quelques semaines. En attendant des articles plus personnels, je te partagerai encore quelques témoignages, des « teasers » comme on dit.

Je trépigne d’impatience mais je veux faire les choses bien ! Pour recevoir dignement ce que tu m’offres avec confiance et te le rendre au centuple (au moins).

 

A très, très bientôt,

 

Ici ou ailleurs 🙂

A lire aussi

Laissez un commentaire